+41 21 217 47 81 contact@railone.ch

L’Émission

Sa création et son but

L’idée de créer l’émission est partie d’une journée de spotting, une journée de pur bonheur pour des ferrovipathes.

Deux fondateurs de l’émission ont voyagé à travers le pays le 30 décembre 2020 :
Nyon – Yverdon – Olten – Zürich – Arth-Goldau – Göschenen – Andermatt – Brig – Nyon.

Ce genre de trajet a pour but de découvrir de nouvelles gares, de prendre de belles photos de trains et se dépayser de son quotidien. Ce voyage nous a permis de découvrir différentes compagnies et de nombreuses spécificités ferroviaires. Nous avons constaté qu’il y a un nombre impressionnant de sujets passionnants qui pourraient abordés. Nous avons trouvé surprenant qu’aucune émission francophone en Suisse ne présente tous ces détails fascinants

 

Le but a donc été simple à trouver :

S’adresser aussi bien aux néophytes qu’aux passionnés afin de leur faire découvrir
le monde ferroviaire suisse au travers de ses acteurs, son histoire, ses installations ou encore ses anecdotes.

Son identité

La présence du « One » paraissait indispensable dans le nom pour garder un lien logique avec une ancienne émission et signifier qu’il s’agit du premier programme de ce type.

L’ajout du « Rail » avait pour but de créer un jeu de mots avec le logiciel Rail 4 des CFF.

Le logo devait reprendre les codes du ferroviaire afin d’être à la fois traditionnel et moderne. Le « Rail » a été dessiné à la main pour faire penser à du fer et faire ressortir le profilé d’un rail avec le « i ». Quant à l’étiquette bleue où est inscrit le « One », elle ressemble à celles utilisées pour annoncer les lignes de trains sur les écrans des CFF.

Pour mettre à l’aise le téléspectateur, le thème musical devait à la fois faire penser au ferroviaire et transmettre motivation et entrain. Aujourd’hui, les droits de la musique utilisée ont été acquis et nous disposons de plusieurs versions. Ceci est très intéressant pour des effectuer des remixages.

Au niveau du générique d’ouverture, il fallait mettre des images captivantes des lieux où nous avons tourné afin de teaser notre contenu. Une nouvelle version est créée chaque début et milieu de saison.

Les graphismes en Saison 2 ont été revus car nos connaissances en matière d’animation ont grandement évolué. Nos jingles ont donc aussi été améliorés avec une création unique : des palettes CFF animées !

Les 7 valeurs

Votées le 20 janvier 2022, ces valeurs nous guident désormais pour que l’émission garde tout son charme d’origine.

Nous nous aidons les uns et les autres
Que cela soit au sein de l’équipe Rail One ou lors d’échanges avec d’autres médias par exemple, nous poursuivons toujours le but de nous entraider dans ce monde si particulier qu’est l’audiovisuel. En effet, nous avons de nombreux buts en commun. L’un des plus évidents est de nous faire connaître, même si ce n’est pas une priorité.

Nous devons rester une opportunité et ne pas être une priorité
Dans la mesure où nous nous devons nous aidons réciproquement, nous partons du principe que cela doit se faire sous de la bonne volonté, qu’il ne doit pas y avoir de contrainte. C’est là dessus que nous basons nos relations avec les compagnies ferroviaires : si le temps se fait manquer pour que nous préparions ensemble le tournage ou que ce n’est pas la meilleure période pour tourner une émission par exemple, alors nous reportons tout cela ultérieurement.

Rail One ne prend part à aucun débat d’ordre politique
Exemples avec ceux autour d’une nouvelle ligne Lausanne/Genève ou Évian/St-Gingolph : rien de définitif autour du ferroviaire. À l’inverse, le lancement des travaux du Tramway Lausannois a pu être suivi par l’émission puisque des maquettes du projet et même un plan précis des étapes ferroviaires avaient été créés.

Rail One ne peut adhérer à aucune association, aucun membre de l’émission ne peut adhérer à une association sous l’étiquette de l’émission
Valeur décidée pour notamment garder la neutralité qui fait la force de l’émission, également pour ne pas sembler favoriser une ou plusieurs associations.

Les reportages Rail One se concentrent sur le ferroviaire qui est supérieur à l’échelle G (non-incluse)
C’est la force première de l’émission : s’intéresser à ce que les gens voient au quotidien ou ce qu’ils ont vu dans le passé. Cette valeur vise aussi à ne pas créer de concurrence avec d’autres confrères journalistes ferroviaires, qui sont déjà très nombreux sur le train miniature.

Tout nouveau mode de communication ou de diffusion doit être approuvé par l’équipe Rail One
Une nouvelle chaîne de télévision qui souhaite diffuser nos émissions ou encore de nouveaux graphismes pour nos réseaux sociaux, cela doit au préalable avoir été approuvé par l’équipe.

L’émission se rend sur des lieux jamais explorés auparavant sous le format Rail One uniquement et dans la mesure du possible
Toujours dans l’optique de ne pas favoriser une personne/compagnie ou même un canton, l’émission Rail One doit promouvoir des lignes ou gares qui n’ont jamais été traitées sous ce format dans le passé, également pour que le plus grand nombre de téléspectateurs puisse avoir eu accès aux coulisses de son quotidien ferroviaire.